TINO notre mascotte

TINO notre mascotte

Photos peluches Tino

  1. Les peluches Tino
  2. Le livret pour expliquer aux petits
  3. Tino dans la presse
  4. Tino voyage
  5. Acheter un Tino

Pour lutter contre l’impossible, le chat Tino peut beaucoup !

Tino est devenu le symbole de la lutte contre le rétinoblastome, mais aussi un compagnon solidaire permettant d’éveiller en douceur tous les enfants à la question universelle de la différence.

Héros du livret « Mon œil nouveau », Tino le petit chat bleu prend aussi la forme d’une peluche, pour le plus grand bonheur de tous, parents et enfants.


1. Les 2 peluches : Grand Tino et Petit Tino

Grand Tino et Petit Tino

Grand Tino et Petit Tino

Petit Tino

Petit Tino, craquant et espiègle (sans prothèse amovible), le doudou ou compagnon de jeu de tous les enfants.

Elaborée bénévolement pour Rétinostop par des designers de renom (Messieurs Pineau et Le Porcher) et des professionnels du jouet (Sucre d’Orge) cette peluche répond aux normes de sécurité en vigueur.

En l’achetant (10 €), vous permettrez à Tino de faire connaître l’action de Rétinostop au plus grand nombre.
L’intégralité du bénéfice de cette action caritative originale sera reversée à un programme de recherche novateur de l’Institut Curie, centre de référence national et international de cette maladie.

Grand Tino

Grand Tino, son frère, la peluche expérimentale avec œil amovible, sera distribué en milieu hospitalier, pour favoriser les soins et permettre aux enfants concernés de disposer d’un compagnon à leur ressemblance. Bien sûr, cette peluche sera uniquement dédiée aux enfants touchés par une pathologie nécessitant le port d’une prothèse oculaire.

Dans cette version, Grand Tino n’est pas disponible dans le grand public, parce qu’il pourrait étonner : en effet, il a lui aussi une prothèse amovible. L’auriez-vous deviné ? Les enfants dans son cas l’aiment beaucoup, à l’hôpital, où il est vraiment très utile pour expliquer les soins.

Haut de page


2. Le livret « Mon oeil nouveau » conçu spécialement pour les petits

Connais-tu l’histoire de Mirabelle et de Tino son ami chat ?
Ainsi commence le livret que Rétinostop a créé spécialement pour les jeunes enfants qui, comme toi, ont une prothèse oculaire.

Couverture du livret TinoLe livret Tino : 24 pages pour les 2 à 5 ans… et leurs parents !

Tino court après un oiseau - illustration issue du livret

 

A ton tour, découvre vite cette histoire. C’est tellement plus facile de parler avec tes parents devant un petit livre aux images très douces, avec des mots choisis.

Le chat Tino n’est vraiment pas comme tout le monde. Et toi non plus ! Ce joli petit livre est pour toi.

Pour le recevoir gratuitement, envoie un e-mail avec tes parents l’adresse suivante :  retinostop@retinostop.org.

Mira et Tino jouent ensemble - illustration issue du livret

Haut de page


3. Tino dans la presse

N’hésitez pas à faire circuler autour de vous notre tino-communique de presse

Le livret Tino « Mon œil nouveau » a reçu un très bel accueil. Voici la liste de ceux qui ont relayé notre projet :

  • Presse : Prescription santé ; Ouest-France ; Revue de l’Ophtalmologie française ; l’Infirmière libérale magazine ; la presse de la Manche dimanche ; ph mag ; le journal du Centre ; Handirect ; Féminin santé ; les cahiers d’ophtalmologie ; l’événementiel ; le pharmacien de France ; le moniteur des pharmacies ; AIM actualités innovations Médecine ; le Courrier de l’Ouest ; Gestions hospitalières ; le quotidien du médecin ; l’Est républicain ; France-soir.
  • Web : fr.news.yahoo.com ; www.science.gouv.fr ; www.estrepublicain.fr ; www.curie.fr ; www.destinationsante.com ; et beaucoup d’autres (même un site de Taiwan !).
  • Radio : Vivre FM 93.9.
  • Télévision : le magazine de la Santé sur France 5.

Pardon à ceux que nous aurions oubliés !

Haut de page


4. Tino voyage

Vous aussi, envoyez-nous vos photos de Tino autour du monde !

Fin août 2008, à Strasbourg, le Docteur Desjardins a annoncé en marge du colloque international auquel elle participait, la création d’une version anglaise de notre livret : « My new eye ». Ce livret est maintenant disponible auprès du CHECT, l’organisme de lutte contre le rétinoblastome au Royaume-Uni. Une ambassadrice de Rétinostop a été conviée au rassemblement annuel de l’association anglaise. La lutte contre le rétinoblastome dépasse les frontières !

Une page pour Tino

Le magazine de mode pour enfants MILK a offert à notre association une pleine page pour défendre l’action de Tino et de Rétinostop. Tino dit « Thank you » pour ce bol de MILK !

Tino à la crèche

La ville d’Hagondange (Moselle) a souhaité participer en avant-première à l’action Tino. Et peu avant Noël, ce sont plus de 300 petits Tinos qui ont été commandés pour être offerts aux enfants des crèches de la ville.

Ce geste a en outre permis de sensibiliser tout en douceur plusieurs centaines de parents sur l’existence de troubles oculaires des tout-petits, troubles souvent mal connus du grand public.

Hagondange a du cœur ! Qu’on se le dise ! Voici un bel exemple de geste solidaire, dont toutes les municipalités de France et de Navarre peuvent s’inspirer sans modération.

Tino, le doudou préféré des tout-petits d’Issy-les-Moulineaux

Isabelle Estrade-Francois, Maire-Adjointe déléguée à la Petite Enfance à Issy-les-Moulineaux, avec un grand et un petit TinoEn mai 2012, les petits isséens ont eu pour compagnon de jeu un petit Tino grâce à la mobilisation de son député maire André Santini et d’Isabelle Estrade-Francois Maire-Adjointe déléguée à la Petite Enfance. La ville a acheté 490 petits Tino pour aider Antoine à remporter son pari !

Antoine, petit citoyen d’Issy-les-Moulineaux de cinq ans, a déclaré un rétinoblastome en mai 2012. A sa sortie de l’Institut Curie, avec ses parents, il s’est lancé un défi : vendre 1000 petits Tinos. Au fil des mois, Antoine a battu la campagne sur tous les fronts et ce preux chevalier a relevé son défi ! Mieux, il l’a dépassé en vendant 1342 Tino au 31 décembre 2012 ! Un défi fantastique pour lequel l’association Rétinostop est admirative et reconnaissante. 

« C’est le hasard d’une rencontre à la crèche du petit frère d’Antoine, témoigne Isabelle Estrade-Francois (en photo ci-contre) maire-adjoint délégué à la petite enfance. Sa maman me parle d’Antoine, de sa maladie et de son défi. En tant que mère, je ne pouvais pas rester insensible. Il fallait aider Antoine à gagner son pari ! » En automne, lors de sa rencontre avec la maire-adjointe, Antoine avait déjà vendu 650 Tinos. La ville décide de l’aider à atteindre les 1000. « Tout s’est décidé en une réunion de bureau, confie Isabelle Estrade-François. André Santini, député maire de la ville, touché également par l’engagement d’Antoine, a choisi de répartir l’achat des Tinos ainsi : 120 pour les crèches, haltes-garderies et les PMI, 100 pour les clubs de loisirs et 240 aux nouveau-nés de la ville« .

Au total, la ville a acheté 490 peluches et fait des heureux. Tino est ainsi le nouveau compagnon de jeu, doudou préféré des Isséens. Mais au-delà de ce cadeau et des dons pour la recherche, la mairie est devenue porte-parole de l’association en disposant les affiches Rétinostop dans les sections petites enfance, en publiant un article dans son magazine, en invitant les parents à être toujours vigilant sur la vue de leur enfant. Une lettre accompagne chaque peluche et explique pourquoi « Tino lutte contre le rétinoblastome« .

Rétinostop remercie Issy-les-Moulineaux pour son engagement au côté d’Antoine qui, aujourd’hui, a repris les chemins de l’école.

Tino et Antoine : une paire d’amis !

Antoine a déclaré un rétinoblastome au mois de mai dernier. Il se bat comme un chef pour vaincre cette maladie. Pour cela, il est aidé par ses deux Tinos : le grand Tino et le petit Tino.

Du haut de ses cinq ans et demi, Antoine, au caractère déjà bien trempé, s’est mis en tête de vendre 1000 petits Tinos ! Parents et amis se sont pris au jeu. Pari relevé pour Antoine !!

Tino fait le tour du monde !

Tino a accompagné beaucoup de familles à travers leurs voyages, leurs rencontres (insolites) et tant d’autres évènements (Noël, anniversaire…)

Découvrez les aventures de Tino dans notre galerie :

Haut de page